La prédation du loup est intense dans le département depuis le début de l’année 2022. Elle touche des secteurs jusqu’alors assez épargnés, et par conséquent des troupeaux professionnels ou non, peu ou pas protégés. Dans ce contexte, certains éleveurs, bergers ou propriétaires d’animaux d’agrément, se trouvent parfois démunis lorsqu’ils sont confrontés à une attaque.

Madame la Préfète a souhaité que soit rappelée la procédure permettant l’établissement d’un constat de prédation, préalable indispensable pour identifier l’origine de l’attaque, et lancer la phase d’indemnisation le cas échéant.

C’est l’objet du document joint, qui décrit très simplement les différentes étapes pour le signalement auprès de la Direction Départementale des Territoires de toute suspicion d’attaque de loup.

Protocole_gestion_attaques_2022